Italie: un bulletin de notes retrouvé dans la veste d'un jeune migrant malien mort noyé

à 13:00
L'épave du navire naufragé en 2015 dans lequel se trouvait l'adolescent malien. Crédits : STR/Marina militare/AFP

C'est une histoire émouvante qui anime l'Italie depuis quelques jours. Celle d'un enfant malien de 14 ans, mort noyé lors d'un naufrage dramatique (800 victimes) en 2015, alors qu'il tentait de traverser clandestinement la Méditerranée. Cousu à l'intérieur de son manteau, son bulletin de notes, conservé précieusement par l'enfant comme passe-muraille pour une vie meilleure en Europe.

Cristina Cattaneo, en sa qualité de médecin légiste, a eu la mission d'identifier les corps des migrants disparus en mer ces dernières années. Dans son livre paru il y a quelques mois, Naufraghi senza volto (Naufragés sans visages), elle relate notamment la terrible histoire de cet adolescent, au nom et au visages inconnus, et dont elle avait identifié le corps, rapporte le média italien La Repubblica.

Dans son récit, elle mentionne qu’il «était habillé d’une veste semblable à une doudoune, d’un gilet, d’une chemise et d’un jean». Sur lui, pas de papiers d'identité, seulement ce bulletin de notes écrit en français, retrouvé plié et délavé.

Lire aussi : Plus de 100 migrants portés disparus en Méditerranée après le naufrage de leur embarcation

Pourquoi cet enfant avait-il pris tant de soin à emmener et protéger ce document ? L'auteure de l'ouvrage avance son hypothèse: «Il l'a probablement considéré comme son ticket pour une vie meilleure, un laissez-passer dans la communauté qu'il rêvait d'atteindre. Voici la démonstration concrète qu'il n'était pas "juste" un migrant, mais un être humain avec une histoire, même une éducation. Une histoire qui est devenue aujourd'hui le symbole des voyages d'espoir, un avertissement selon lequel de telles tragédies ne doivent plus jamais se reproduire».

Lire aussi : Hécatombe en Méditerranée: naufrage d'un bateau chargé de 700 migrants

Pour rappel, le naufrage au cours duquel était décédé cet enfant avait eu lieu dans la nuit du 18 au 19 avril 2015 au large des côtes libyennes. Seuls 27 personnes avaient survécu au drame.