Israël va réclamer des indemnisations pour les Juifs « chassés » du Maroc

Gila Gamliel, ministre israélienne de l'Egalité sociale et membre du Likoud, parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu. Crédits photo : Mark Israel Salem

Israël s’apprête à demander une indemnisation d’un montant de 250 milliards de dollars à sept pays arabes (Maroc, Irak, Syrie, Égypte, Yémen, Tunisie et Libye) et l’Iran pour les différents biens et propriétés laissées par les Juifs « forcés de fuir » ces pays à la suite de la création de l’État d’Israël, selon The Times of Israël

« Le temps est venu de corriger l’injustice historique des pogroms (contre les Juifs) dans sept pays arabes et en Iran, et de restaurer, pour des centaines de milliers de Juifs qui ont perdu leurs biens, ce qui leur revient légitimement », a déclaré samedi dernier Gila Gamliel.

Lire aussi : L'Égypte veut annuler la diffusion d'une interview de Sissi sur Israël

La ministre israélienne de l’Egalité sociale coordonne le traitement de cette question via un comité international dédié à l’évaluation du montant des biens des Juifs « expulsés des pays arabes ». Ce comité international a travaillé pendant 18 mois pour évaluer ce montant.

Le quotidien en ligne de l’Etat hébreu se base sur les chiffres cités lors du journal télévisé israélien Hadashot. Les demandes d’indemnisation à la Tunisie et à la Libye seraient déjà finalisées avec des montants respectifs de 35 milliards de dollars et 15 milliards de dollars.

Lire aussi : Gaza: tir d'une roquette et représailles israéliennes

Le quotidien rappelle qu’ « Israël n’a jamais officiellement demandé à être indemnisé pour les Juifs forcés de quitter les terres arabes et l’Iran. Bien que nombre de ces Juifs soient arrivés en Israël presque sans rien, ils n’ont pas demandé le statut de réfugiés officiels à la communauté internationale ».