H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    L’aviation israélienne a revendiqué jeudi ses premiers raids aériens depuis des années au Liban, disant avoir visé des sites de lancement de roquettes dans la foulée de tirs depuis le Liban-Sud vers le nord d’Israël.

    « Des jets de combats de l’armée ont ciblé des sites de lancement et des infrastructures d’où des roquettes ont été tirées au Liban dans un but de terreur », a écrit l’armée israélienne dans un bref communiqué.

    L’aviation israélienne bombarde régulièrement des positions présumées du mouvement islamiste palestinien Hamas dans la bande de Gaza et mène aussi des frappes en Syrie voisine, où elle cible des positions d’éléments pro-iraniens.

    Mais ses dernières frappes aériennes connues au Liban remontaient à 2014, a confirmé à l’AFP l’armée israélienne, et s’inscrivent dans la foulée d’échanges de tirs à la frontière.

    Mercredi, trois roquettes ont été lancées depuis le sud du Liban vers le nord d’Israël: deux d’entre elles sont tombées en sol israélien et la troisième n’a pas traversé la frontière.

    Peu après ces tirs, l’armée israélienne a trois séries de frappes en direction du Liban voisin.

    Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a demandé à ce qu’un « message ferme » soit adressé à la Finul, la Force intérimaire des Nations unies au Liban déployée dans le sud du pays à la frontière avec Israël, d’après le ministère de la Défense.

    Présente au Liban depuis 1978, la Finul surveille depuis 2006 la frontière israélienne en coordination avec l’armée libanaise et veille à l’application de la résolution 1701 du Conseil de sécurité, adoptée après la guerre ayant opposé Israël au Hezbollah, mouvement armé libanais très influent dans le sud du Liban qui n’a pas commenté les tirs.

    Le commandant de la mission onusienne, le général Stefano Del Col, a appelé « les parties » à « cesser le feu et faire preuve d’une retenue maximale pour éviter une escalade, particulièrement en ce jour d’anniversaire solennel », a indiqué mercredi la Finul dans un communiqué, au jour du premier anniversaire de l’explosion au port de Beyrouth.

    Le 4 août 2020, l’explosion de centaines de tonnes de nitrate d’ammonium avait fait 214 morts, plus de 6.500 blessés et dévasté plusieurs quartiers de la capitale du Liban, pays englué dans la pire crise socio-économique de son histoire.

    Share.

    Comments are closed.