Israël: un ex-député arabe emprisonné

67

L’ex-député arabe israélien d’opposition Basel Ghattas, condamné à deux ans de prison pour avoir remis clandestinement des portables à des détenus palestiniens a commencé dimanche à purger sa peine, selon une porte-parole de l’administration pénitentiaire.

 

Basel Ghattas, 60 ans, avait démissionné en mars dans le cadre d’un accord conclu avec l’accusation.

Il avait admis avoir remis des téléphones portables et des cartes SIM à des détenus palestiniens de la prison de haute sécurité de Ktziot, dans le sud d’Israël, lors d’une visite en décembre.

En échange de ce plaidoyer de culpabilité, le parquet avait proposé une peine de deux ans de prison alors qu’il encourait jusqu’à 10 ans de détention.

M. Ghattas a été incarcéré dans la prison de Gilboa dans le nord d’Israël, a précisé à l’AFP la porte-parole.

« J’entre en prison la tête haute et je continuerai ma lutte en faveur des droits des prisonniers », a affirmé Basel Ghattas à la radio de l’armée juste avant d’entrer en prison.

Ancien député de la Liste unie, une coalition de formations arabes qui représente le troisième groupe au Parlement israélien, M. Ghattas s’était servi de son immunité pour échapper à la fouille et introduire une dizaine de portables dans la prison où sont incarcérés des prisonniers palestiniens ayant commis des attaques contre des Israéliens, selon les médias.

Le député avait assuré avoir agi en raison de ses « engagements humanitaires et moraux envers les prisonniers », disant « assumer pleinement (ses) responsabilités ».

Les Arabes israéliens, descendants des Palestiniens restés sur leurs terres à la création d’Israël en 1948, ont la nationalité israélienne et représentent 17,5% de la population de l’Etat hébreu.

Les députés arabes sont régulièrement en butte à des attaques virulentes de leurs collègues du fait de leurs prises de position sur le conflit israélo-palestinien.