Islam: Erdogan dénonce les déclarations de Macron comme « une provocation »

1341

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé mardi les déclarations du président français Emmanuel Macron sur le « séparatisme islamiste » comme une provocation et l’a accusé de « dépasser les bornes ».

« Les déclarations de Macron selon lesquelles l’islam est en crise sont une provocation claire, qui dépasse le simple manque de respect », a affirmé M. Erdogan lors d’un discours à Ankara.

Les propos du chef de l’Etat français sur la nécessité de « structurer l’islam » en France, lors de son discours le 2 octobre, semblent avoir particulièrement froissé le président turc.

« Qui est-tu pour parler de structurer l’Islam? », a-t-il martelé. « C’est de l’insolence et c’est dépasser les bornes ».

Le projet de loi sur la lutte contre « les séparatismes » en France vient s’ajouter à une longue liste des discordes entre M. Macron et son homologue turc, qui prend régulièrement la défense des minorités musulmanes dans le monde.

 

 

Lire aussi: Séparatisme: Al-Azhar qualifie de « racistes » les propos de Macron

 

 

Des tensions en Méditerranée au conflit en Libye, en passant par les affrontements au Karabakh, de nombreux dossiers opposent actuellement Paris et Ankara.

Le président turc a aussi conseillé à M. Macron de « faire plus attention lorsqu’il parle des sujets qu’il ignore ».

« Notre attente est de le voir agir comme un homme d’Etat responsable et non comme un gouverneur colonial », a-t-il ajouté.

Le projet de loi, qui vise l’islam radical, sera présenté le 9 décembre et visera à renforcer la laïcité et à consolider les principes républicains en France.

Le projet comporte plusieurs points susceptibles de provoquer des tensions avec la Turquie, comme le contrôle renforcé des financements des mosquées ou l’interdiction de la formation des imams à l’étranger.