France: pour Noël des musulmans protègent symboliquement une église

Cette initiative, très appréciée des paroissiens, avait pour but de donner “une autre image des musulmans”.

Une dizaine de musulmans sont venus symboliquement protéger l'église de Lens (Pas-de-Calais) pendant la messe de minuit de Noël jeudi, un “geste fort”, selon le président de la Fédération des associations musulmanes du Nord-Pas-de-Calais, Abdelkader Aoussedj. “C’est tout à fait normal que les musulmans respectent les autres religions et ce geste fort qui honore tous les musulmans montre qu'ils sont aux côtés de nos concitoyens” après les attentats de Paris, a déclaré Abdelkader Aoussedj.
Cette initiative inédite, prévue depuis plusieurs jours, avait été lancée par l'union des citoyens musulmans du Pas-de-Calais et avait pour but de “donner une autre image des musulmans”. “On aurait souhaité que cela se fasse partout ailleurs, surtout en cette période où les musulmans sont montrés du doigt. Voilà le vrai islam, il n'a rien à voir avec ces fous, ces brebis galeuses”, a poursuivi le représentant cultuel rappelant que “c’est par de tels gestes qu'on se comporte dignement dans la République”.
Cette action a été particulièrement appréciée par les quelques 200 fidèles venus assister à la messe. En guise de remerciement et en signe de fraternité, l'abbé Lemblé a alors terminé sa prière en remettant aux représentants musulmans la lumière de Bethléem, symbole de paix. “C’est un immense plaisir de recevoir cette lumière aujourd'hui, pour la paix”, a ainsi déclaré au micro de l'église, Mohamed, de l'Union des citoyens des musulmans du Pas-de-Calais, rapporte RMC. “L’islam, c'est aussi une religion qui appelle à la paix”, a-t-il ajouté.

“Nous avons des tas de points communs, très peu de divergences”
“Ils sont nos frères. Et comme nous sommes leurs frères, il n'y a pas de raison que l'on ne partage pas cette lumière avec eux. Nous avons des tas de points communs, très peu de divergences. Nous devons absolument nous respecter, nous entendre et vivre ensemble en communion”, a indiqué toujours à RMC un paroissien. “Si cet événement peut permettre à certains de mieux comprendre qu'entre les religions, il y a beaucoup d'amitié, des recherches de paix et bien tant mieux! C'est cela le but”, a déclaré le curé de l’église.
Environ 120.000 policiers, gendarmes et militaires sont mobilisés jeudi et vendredi pour les célébrations de Noël, un peu plus d'un mois après les attentats qui ont fait 130 morts à Paris et Saint-Denis. Quelque 48.000 policiers et 2000 CRS seront mobilisés pour la sécurité des festivités jeudi et vendredi, selon la direction générale de la police nationale (DGPN). Un effectif qui n'inclut pas les policiers dépendant de la préfecture de police de Paris.