H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Alors que la majorité des détenus effectuaient leur promenade, un drone a déposé mardi un colis dans la cour de la prison de Valence, dans le sud-est de la France. Malgré une fouille, il fut impossible de retrouver le contenu du colis.

    Un drone a déposé mardi un colis dans la cour de la prison de Valence, dans la Drôme, suscitant l’inquiétude des surveillants déjà confrontés à l’entrée illicite de nombreux produits. L’engin «s’est posé dans la cour vers 15h30, une heure où presque tous les détenus sont à l’extérieur. Il était équipé d’une caméra et transportait un colis clairement identifié», a précisé mercredi une source syndicale pénitentiaire.

    Le drone s’est faufilé à travers les mailles du filet anti-hélicoptère qui couvre la cour de promenade de cette prison ultra-moderne. «L’alerte a aussitôt été donnée par les miradors et les détenus ont tous été fouillés à la sortie de la promenade. Mais impossible de retrouver le contenu du colis, dont les détenus se sont aussitôt emparés et qui est passé de mains en mains», a déploré le syndicat.

    «C’est un premier pas vers l’introduction de choses plus dangereuses. Aujourd’hui, c’est sans doute de la drogue. Une prochaine fois, ce pourrait être des armes, des explosifs, un moyen de repérer les lieux grâce à la caméra du drone pour des tentatives d’évasion…», a ajouté la source syndicale pénitentiaire.

    Selon cette source, «il y a déjà des projections quasi-quotidiennes de matériels illicites par dessus les murs de la prison». Le Syndicat Local Force Ouvrière Pénitentiaire de Valence «réitère sa demande d’une fouille générale et demande aux grandes instances de penser à la sécurité du personnel». D’après France Bleu Drôme-Ardèche, l’appareil est entre les mains des enquêteurs. La police disposerait également des vidéos de surveillance pour retracer le vol de l’engin.

    Ce n’est pas la première fois qu’un drone survole une prison française. En mars, un drone avait été découvert fracassé dans l’enceinte de la maison d’arrêt de Villefranche-sur-Saône. En janvier, ce sont deux téléphones portables qui ont été livrés par un drone à la prison d’Annoeulin dans le Nord et en juin 2015, un autre drone, d’une envergure de plus d’un mètre, avait survolé la maison d’arrêt de Bourg-en-Bresse.

     

    Mickaël Deneux (Le Figaro)

    Share.

    Comments are closed.