Incendie d’une usine chimique en France: le feu est éteint

36
AFP.

Le spectaculaire incendie qui s’était déclenché dans la nuit de mercredi à jeudi dans une usine chimique de Rouen (nord-ouest de la France) est éteint, ont indiqué vendredi à l’AFP les autorités locales.

L’incendie, qui n’a pas fait de victime, a suscité des craintes de pollution de la Seine. Il avait entraîné la création d’un panache de 22 km de fumée noire au dessus de cette agglomération normande de quelque 500.000 habitantse.

Le feu est éteint, a assuré un haut responsable de la préfecture, une information confirmée par un porte-parole des pompiers. Ceux-ci ont néanmoins décidé de maintenir d’importants effectifs sur les lieux.

Une légère fumée blanche émane encore de l’usine et une « odeur désagréable » persiste, liée au fait que des hydrocarbures ont brûlé, a indiqué le porte-parole.

Cet incendie s’était déclaré dans un entrepôt de l’usine Lubrizol, située à environ 3 km du centre-ville et de la célèbre cathédrale de Rouen.

 

Lire aussi: Vidéo. France: spectaculaire incendie dans une usine à haut risque à Rouen

 

L’usine, où travaillent environ 400 employés, fabrique et commercialise des additifs qui servent à enrichir les huiles, les carburants ou les peintures industriels. Elle a été classée « Seveso seuil haut » ce qui signale sa dangerosité et implique qu’elle bénéficie d’une surveillance particulière.

Grâce à des barrages anti-pollution, il n’y a « pas de pollution sur l’aval » de la Seine, a déclaré le préfet de Normandie, qui a toutefois ajouté qu’il n’est « pas impossible qu’on relève quelques traces au-delà des barrages à l’occasion de la marée » mais elles seront « aisément récupérables car en surface ».

La Seine, un des principaux fleuves français, traverse Paris avant Rouen puis se jette dans la Manche au niveau du port du Havre.

L’usine appartient au groupe de chimie américain Lubrizol Corporation, lui-même propriété de Berkshire Hathaway, la holding du milliardaire et célèbre investisseur américain Warren Buffett.