Immigration: Trump abroge la politique du «catch and release»

Donald Trump. Crédit: DR

Donald Trump a signé hier un décret présidentiel mettant fin à la politique de « catch and release » (« attraper et relâcher) » qui permettait jusqu’alors à un immigrant illégal d’être libéré et d’avoir le droit de circuler librement sur le sol américain en attendant que la justice statue sur son sort.
Les républicains dénoncent depuis longtemps cette pratique réinstituée par le président démocrate Barack Obama, qu’ils considèrent comme une incitation à l’immigration illégale, de nombreux clandestins ne se présentant dans les faits jamais devant un juge et échappant ainsi à l’expulsion.
L’abrogation du « catch and release » était une promesse électorale de Donald Trump mais le président avait été freiné dans son élan à son arrivée à la Maison Blanche par les services de l’immigration qui avaient objecté qu’ils ne disposaient pas de centres de rétention suffisants pour y loger tous les clandestins arrêtés.
Dans le décret signé hier, Donald Trump demande au Pentagone et au département de la Sécurité intérieure de produire une liste d’installations militaires qui pourraient être utilisées pour détenir des immigrants illégaux.
Le président américain opte ainsi pour une militarisation accrue de sa politique d’immigration, après avoir dèja promis cette semaine le déploiement à la frontière avec le Mexique jusqu’à la construction du mur qu’il réclame avec insistance depuis la campagne électorale de 2016.