H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Nouveau drame au large des côtes espagnoles. Huit cadavres de migrants algériens ont été localisés, dans différents points, sur les côtes de la ville andalouse d’Almeria.

    Parmi les victimes, un enfant d’environ 4 ans et deux femmes, a indiqué le service des urgences andalouses. Il pourrait être question de naufragés d’une ou plusieurs embarcations, ont précisé les autorités locales.

    Depuis dimanche, les autorités espagnoles ont localisé les corps sans vie de ces candidats à l’immigration, dispersés entre différentes localités de la province d’Almeria. Les corps « sont en cours d’identification », a précisé un porte-parole de la Garde civile d’Almería.

    Selon le quotidien madrilène El Pais, cette malheureuse découverte coïncide avec la montée en flèche des arrivées de migrants en provenance des côtes algériennes. « L’Algérie, un pays traversant une grave crise économique est le principal émetteur de migrants vers l’Espagne», relève le prestigieux média ibérique.

    Lire aussi : Une filière d’immigration clandestine entre le Maroc et la France démantelée

    Almeria reste la principale porte d’entrée de ces embarcations de fortune. Toujours selon El Pais, 376 candidats à l’immigration irrégulière à bord de 32 pateras ont atteint ces côtes andalouses durant le dernier weekend, en provenance de l’Algérie.

    Au total, 10.701 migrants sont arrivés sur les côtes du sud de l’Espagne, ainsi qu’aux Baléares, entre le 1er janvier et le 14 septembre, soit 1.680 de plus que sur la même période de l’an dernier, selon les derniers chiffres du ministère espagnol de l’Intérieur.

    Concernant la situation des flux migratoires en provenance du Maroc, les autorités marocaines se veulent rassurantes.

    Dans un entretien accordé au pure-player marocain Hespress, Khalid Zerouali le wali et directeur de l’immigration et de la surveillance des frontières au ministère de l’Intérieur a indiqué que la pression migratoire est au plus faible niveau depuis 2019. Néanmoins, le Royaume n’est pas à l’abri d’une recrudescence des flux migratoires, a-t-il mis en garde.

    Share.

    Comments are closed.