Ilham Al Maniaa: « Une femme peut être imam sans porter le voile »

415

Ilham Al Maniaa, écrivaine yamani résidante en suisse défend avec ardeur l’idée d’une « mosquée mixte » où les femmes pourraient être imam sans pour autant porter le voile et où la musique aurait sa place entre deux prêches du vendredi.

Sur les traces de Syrane Atich, avocate et militante pour les droits de la femme allemande d’origine turque, Ilham Al Maniaa défend le concept d’une « mosquée mixte » qui refléterait la société d’aujourd’hui en réhabilitant le rôle de la femme à la mosquée. Une idée qu’elle ne considère pas née d’aujourd’hui, puisque selon elle, les femmes étaient bien présentes dans les mosquées au temps du prophète. « Nous avons malheureusement adopté plusieurs principes extrémistes, importés des pays du Golfe comme par exemple l’interdiction des prières mixtes ou encore la nécessité du port du Hijab lors de la prière. Mais l’histoire prouve que dans le passé de l’Islam, ces principes n’avaient pas vraiment de poids … » confie Ilham au quotidien Akhbar Al Yawm, dans son édition de ce vendredi.

Ilham Al Maniaa considère aussi qu’intégrer la musique- notamment du Oud ou du ney- entre deux prêches du vendredi procure indubitablement un grand effet spirituel, et est puisé de la culture islamique qui a longtemps valorisé la spiritualité de la musique. Les idées de l’écrivaine ont toutefois été grandement critiquées; cette dernière aurait même été victime de menaces après être apparue sans voile guidant la prière à la mosquée Ibn Rochd-Goethe à Berlin.