Hôpital de Genève: 6.000 appels téléphoniques pour le président Bouteflika

122

Depuis hier, mardi 5 mars, le standard, la messagerie et les réseaux sociaux des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) où résiderait le président algérien Bouteflika, ont été pris d’assaut par des milliers d’Algériens.

En élément déclencheur, l’annonce la semaine dernière par la quotidien suisse La Tribune de Genève de l’hospitalisation de Bouteflika au 8e étage des HUG, dans un service privé réservé aux patients souhaitant une discrétion particulière.

Dès lors, les coordonnées de l’hôpital ont été relayées par de nombreux internautes algériens qui ont incité sur les réseaux sociaux à téléphoner l’établissement de soins.

L’hôpital aurait reçu hier près de 6.000 appels, soit le double du nombre habituel quotidien selon Le Dauphiné«Ce n’est pas seulement pour protester, c’est aussi pour demander des nouvelles», souligne Nicolas de Saussure, porte-parole des HUG qui évoque «une situation lourde mais qui est gérée», rapporte le quotidien français.

Une situation qui dépasse tout de même les HUG puisque ces derniers ont désactivé à deux reprises leur page Facebook, croulant sous les commentaires des internautes qui s’enquièrent de l’état de santé du président algérien.

Entre temps, la page a répondu que ‘ »leur unique mission est de soigner toute personne le nécessitant quel que soit son statut », invitant les internautes à respecter « la déontologie et les valeurs universelles » des professionnels de la structure.

Les Hôpitaux Universitaires de Genève n’ont donc pas répondu de façon officielle aux requêtes des Algériens, démentant tout de même la rumeur selon laquelle l’hôpital aurait accordé un certificat médical de nature à permettre à Bouteflika de se représenter. «Un tel certificat n’a pas été émis», assure Nicolas de Saussure auprès du Dauphiné.

Un journaliste français de l’émission du Quotidien a également tenté de rendre visite au président Bouteflika au 8e étage de l’établissement de santé et est tombé sur le frère du président, Nacer Bouteflika.

https://www.youtube.com/watch?v=jVV9jkmmgJ0#action=share