Grande-Bretagne: des hôpitaux cibles d’attaques informatiques

37
©DR

Plusieurs organisations du service public de santé britannique (NHS) dont des hôpitaux ont fait l’objet d’attaques informatiques aujourd’hui, les obligeant à annuler des rendez-vous, a annoncé le NHS.

« Un certain nombre d’organisations ont rapporté avoir été affectées par des attaques informatiques », a expliqué le NHS dans un communiqué, soulignant que « l’enquête est à son début » mais que le virus concerné serait Wanna Decryptor.

Ce virus, dit « ransomware » ou « rançongiciel », crypte les données contenues sur un ordinateur, afin d’exiger de son propriétaire une rançon en échange d’une clé de décodage.

« A ce stade, nous n’avons pas d’élément permettant de penser qu’il y a eu accès à des données de patients », a précisé le NHS. Cette attaque n’était « pas spécifiquement dirigée contre le NHS et touche d’autres secteurs ».

« On nous a dit de fermer tous nos ordinateurs, le wifi et aussi nos téléphones. Aucun ordinateur ne fonctionne actuellement », ont déclaré deux employés de l’hôpital St Bartholomew, à Londres, sous couvert d’anonymat.

Un porte-parole d’un autre hôpital londonien, le Barts Health NHS Trust, a expliqué avoir été dans l’obligation d’annnuler des rendez-vous et a appelé les patients à se rendre « dans d’autres services du NHS ». « Les ambulances sont redirigées vers des hôpitaux voisins », a-t-il ajouté.