France/Coronavirus: abstention massive aux élections municipales

151

L’abstention aux élections municipales en France, scrutin qui a été maintenu malgré l’épidémie de coronavirus, est estimée entre 54 et 56% selon deux instituts de sondage, soit une très forte hausse par rapport au scrutin précédent de 2014.

Elle atteindrait 54,5%, en hausse de 18 points par rapport aux précédentes municipales, selon une estimation de l’institut Ipsos/Sopra Steria, voire 56% selon une seconde étude Elabe/Berger.

Ce scrutin, qui doit permettre l’élection des conseillers municipaux et la désignation des maires en France, a été maintenu par l’exécutif malgré la situation exceptionnelle en France, l’un des pays les plus touchés par le coronavirus.

Ce scrutin de premier tour a été organisé au lendemain de la décision du gouvernement de fermer tous les « lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays » -bars, cinémas, commerces autres qu’alimentaires- en raison de la pandémie qui a déjà fait 91 morts sur 4.500 cas en France.

Quelque 47,7 millions d’électeurs sont appelés à voter jusqu’à 20h dimanche soir (19H00 GMT). Des précautions ont été prises dans les bureaux de vote telles que le respect des distances de sécurité, la mise à disposition de gel hydroalcoolique, mais les électeurs ne se sont pas pressés aux urnes pour ce scrutin dont l’enjeu a été complètement éclipsé par la pandémie.