France: Simone Veil reposera avec son époux au Panthéon

31
©DR

Simone Veil, figure éminente de la vie politique française, rescapée de la Shoah, reposera avec son époux au Panthéon, nécropole laïque des « grands hommes » français, a annoncé mercredi le président Emmanuel Macron lors d’un hommage national.

« J’ai décidé, en accord avec sa famille, que Simone Veil reposerait avec son époux au Panthéon » pour lui témoigner « l’immense remerciement du peuple français à l’un de ses enfants tant aimés », a déclaré le chef de l’Etat dans son éloge funèbre. Symbole du combat pour l’émancipation féminine, elle sera seulement la cinquième femme (contre 76 hommes) à être honorée dans ce « temple » de la République situé à Paris.

La France rendait mercredi aux Invalides un hommage national à Simone Veil, figure éminente de la vie politique française, rescapée de la Shoah, pro-européenne et féministe ardente, décédée le 30 juin à l’âge de 89 ans.

Plusieurs chefs de gouvernement étrangers, dont le Belge Charles Michel, le Luxembourgeois Xavier Bettel et le Bulgare Boiko Borissov participaient à cette célébration funèbre ouverte au public dans la cour d’honneur des Invalides, en présence de sa famille, du président Emmanuel Macron, de ses prédécesseurs et du gouvernement français pratiquement au complet, a-t-on appris auprès de l’Elysée.

L’ex-président français Valéry Giscard d’Estaing, 90 ans, « a regretté » en revanche, selon son entourage, de ne pouvoir être présent. Simone Veil fut son emblématique ministre de la Santé et porta contre vents et marées en 1974 le projet de loi légalisant l’avortement en France.

Quelque 700 invités parmi lesquels des dizaines de personnalités françaises et étrangères assistaient à cet hommage présidé par le chef de l’Etat qui devrait dans son éloge funèbre souligner, selon l’Elysée, combien les combats de Simone Veil restent « d’actualité ».

La famille ayant souhaité que la cérémonie soit ouverte au public, une foule d’admirateurs se pressaient dans les galeries de la cour d’honneur, baignée par un soleil estival.

 

Avec AFP