H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Malgré de maigres cortèges ces dernières semaines, le noyau dur des « gilets jaunes » a manifesté pour le 27e samedi consécutif dans plusieurs villes de France, à une semaine des élections européennes.

    Ils étaient environ 2.800 à manifester samedi en France, dont 1.100 à Paris, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur qui annonçait 2.700 participants à la même heure samedi dernier.

    La mobilisation est tombée à ses plus bas niveaux depuis le début de cette contestation sociale inédite, le 17 novembre dernier. Outre Paris, des cortèges ont été recensés à Reims (nord-est), Nancy (est), où un drapeau européen a été décroché de son mât à la Métropole du Grand Nancy par des « gilets jaunes » qui l’ont remplacé par une chasuble fluo.

    D’autres rassemblements avaient lieu à Lens (nord), Marseille (sud-est), Toulouse (sud-ouest) …

     

    Lire aussi: France: des "gilets jaunes" faiblement mobilisés pour leur 25e journée de manifestations

     

    « Le gouvernement va peut être remporter cette manche mais on a semé des graines », jugeait à Toulouse Aurélien, un trentenaire « gilet jaune » de la première heure, tirant un bilan positif d’une mobilisation « qui a fait tomber les masques d’un pouvoir autoritaire ».

    Le président français Emmanuel Macron a estimé vendredi que le mouvement des « gilets jaunes » n’avait « plus de débouché politique » et appelé chacun à « retrouver le cours de sa vie » et à exprimer ses divergences d’opinion lors des élections.

     

    Lire aussi: Test de mobilisation des "gilets jaunes" après les annonces de Macron

     

    Parti d’un ras-le-bol fiscal et contre la politique sociale du gouvernement, le mouvement des gilets jaunes a muté en une contestation protéiforme mais la mobilisation a considérablement décru ces dernières semaines.

    Share.

    Comments are closed.