France: nouvel incendie visant un lieu de culte musulman

287

Un incendie, probablement d’origine criminelle, a légèrement endommagé dans la nuit de mercredi à jeudi une salle de prières à Lyon, le deuxième incident de ce type en une semaine ayant visé un lieu de culte musulman dans cette agglomération du centre-est de la France.

Cette nouvelle tentative a suscité une vive émotion dans la troisième ville française, où le préfet Pascal Mailhos a convié des représentants du culte musulman à « faire un point sur la sécurité et la sécurisation des mosquées ».

Le Conseil des Mosquées du Rhône – le département dont Lyon est le chef-lieu – a ainsi appelé au rassemblement vendredi devant la salle sinistrée, pour dire « Non à la Haine ».

L’incident a aussi fait réagir le gouvernement, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin promettant sur Twitter de « protéger la liberté de culte » contre les « actes antimusulmans, antisémites, antichrétiens ».

La porte de la salle de prières Essalam, située dans un petit ensemble de logements sociaux récemment rénovés, a été noircie par le feu.

Selon un journaliste de l’AFP présent sur place, les dégâts se sont limités à la porte et au hall d’entrée.

Le sinistre s’est déclenché à 02H16 (00H16 GMT), selon le parquet qui a confirmé « privilégier l’hypothèse criminelle ».

Le secrétaire général de la mosquée Abderrazak Chenini a annoncé son intention de porter plainte.

Vendredi dernier, un local annexe de la salle de prières de Bron, en proche banlieue de Lyon, avait été endommagé par un incendie probablement d’origine criminelle, selon le parquet.