France: un maire interdit le voile et le burkini

141

À Lorette, dans le département de la Loire, le nouveau parc de loisirs des Blondières a été inauguré vendredi 23 juin. Le site comprend quelque 4 000 m² de terrain sur deux bassins de baignade.
L’accès à ces bassins est réglementé et payant, informe France Bleu Saint-Étienne. Mais le règlement en vigueur ne plaît pas à tout le monde, particulièrement l’article 4, qui fait référence à la baignade naturelle municipale.
Il intime que « les usagers doivent avoir une tenue décente et une attitude correcte », précise France Bleu. « Dans l’eau, seul le maillot de bain est autorisé : slip ou boxer pour les hommes, une pièce ou deux pièces pour les femmes. Sur la plage sont autorisées les casquettes, chapeaux, paréos, tee-shirts, shorts de plage ».
Plus loin, il est explicitement précisé que « sur la plage sont interdits, monokini, burkini, voile dissimulant partiellement ou totalement le visage, combinaison ». Il est également indiqué que toute personne ne respectant pas ces indications sera immédiatement expulsée de la zone.
Le maire, Gérard Tard (sans étiquette) n’en est pas à sa première polémique. L’an dernier, il avait fait afficher sur les panneaux de la ville « Le Ramadan doit se vivre sans bruit ». Un message qui avait fait réagir de nombreux internautes. Celui-ci a tout de même obtenu le soutien de Isabelle Surply, appartenant au Front national.