France: un islamiste arrêté, un Coran et des armes retrouvés près d’une base aérienne

53
©Reuters

Fiché «S» pour radicalisation, l’ancien militaire s’est fait arrêter au petit matin, ce vendredi. Les enquêteurs ont retrouvé des armes à proximité de la base aérienne d’Evreux. Le parquet antiterroriste est saisi.

Un homme radicalisé de 34 ans s’est fait interpeller près de la base aérienne d’Évreux tôt vendredi matin, alors que la menace terroriste se montre particulièrement élevée dans l’hexagone à l’approche du second tour de l’élection présidentielle. Le parquet antiterroriste s’est saisi du dossier.

Le suspect est un ancien militaire de l’armée de terre, fiché S, surveillé pour sa radicalisation islamiste. Il aurait été envoyé par le passé en «Opex», opération extérieure. Sa voiture a été repérée près de la base aérienne 105 d’Évreux, en Normandie, vers minuit jeudi soir. La présence du véhicule a alerté les autorités, qui ont mobilisé la gendarmerie, des fusillers-commandos et deux équipes cynophiles. L’homme a été interpellé vers 5 heures 30 du matin, toujours à proximité de la zone militaire.

Un exemplaire du Coran et une cartouche ont été retrouvés lors de la perquisition de sa voiture vendredi matin. Par ailleurs, les enquêteurs ont retrouvé cet après-midi plusieurs armes à proximité: un fusil à pompe, deux revolvers à poudre et des munitions, «le tout découvert dans des fourrés» selon une source proche du dossier.

Le parquet de Paris a co-saisi la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), la Sous-direction antiterroriste (SDAT) et la Direction interrégionale de PJ (DIPJ) de Rennes. Les enquêteurs doivent encore déterminer les raisons de la présence du suspect près de la base, et ses motivations.

Le soir du 20 avril, à trois jours du premier tour de l’élection présidentielle, un policier a été tué sur les Champs-Élysées lors d’une fusillade revendiquée par le groupe djihadiste État islamique.

Christophe Cornevin (Le Figaro)