En France, un ex-secrétaire d'Etat insulte un videur : "Ici on n'est pas au Maghreb, je vais te renvoyer en Afrique"

C. AFP

L’ancien secrétaire d’Etat Jean-Vincent Placé a été placé en garde à vue au commissariat du 5e arrondissement de Paris, la nuit dernière après avoir été arrêté en état d’ébriété à la sortie d’un bar à Paris.
L’ex-sénateur écologiste de l’Essonne était toujours entendu par la police ce matin pour des faits d' »outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique, insulte à caractère raciale et violence sans incapacité commise sous l’empire de l’ivresse », selon la source judiciaire, confirmant une information de RTL.
Selon Europe 1, l’ancien secrétaire d’Etat est soupçonné d’outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique, d’insulte à caractère racial et de violence sans incapacité commise en état d’ivresse.
De source policière, Jean-Vincent Placé, dont l’alcoolémie a été mesurée à 1,16 g par litre de sang, a insulté la cliente d’un bar de la capitale qui avait refusé de danser avec lui. Âgée de 21 ans, elle a rapporté avoir été traitée de « sale pute » après avoir refusé de danser pour lui contre rémunération, selon un PV consulté par France 3.  Jean-Vincent Placé aurait ensuite insulté le videur qui l’a expulsé de la boite de nuit en lançant : « Ici on n’est pas au Maghreb, tu sais pas qui je suis, je vais te renvoyer en Afrique ».
Alertés, les policiers ont été pris à partie verbalement à leur arrivée par l’ancien responsable politique qui a de nouveau évoqué ses anciennes fonctions avant d’être interpellé.