France: des tags antimusulmans sur trois mosquées à Rennes

200
Le centre culturel du Blosne a été visé. © Radio France - Cédric Hermen

Hier matin, trois mosquées de la ville de Rennes ont été retrouvées dégradées par des tags anti-musulmans.

« 88 Nic les Mus », un smiley avec l’inscription « go home » et sur un troisième tag, des symboles religieux des trois religions monothéistes (étoile de David, croix chrétienne, croissant et étoile) sous lesquels est écrit « Non merci »; voici les messages haineux et islamophobes laissés par les auteurs, rapporte le site français 20minutes.

 

Lire aussi : Une élue musulmane sur la sellette avant un vote sur l'antisémitisme

 

Trois bâtiments ont été visées: les centres culturels islamiques du Blosne, de Maurepas et de Villejean (Avicenne). Si les services municipaux ont effacé les tags dans la journée, après le passage de la police, le Conseil français du culte musulman (CFCM) et l’Observatoire national contre l’islamophobie (ONCI) ont annoncé leur intention de porter plainte, précise le quotidien en ligne.

Pour Abdallah Zekri, président de l’Observatoire national contre l’islamophobie (ONCI) et délégué du Conseil français du culte musulman (CFCM), ces tags seraient liés au contexte des élections européennes à venir. « Je suis habitué, cela fait huit ans que j’occupe ces fonctions. Chaque fois que des élections approchent, les maux de la France viennent de l’islam et des musulmans », a-t-il déclaré.

 

Lire aussi : France: baisse des actes racistes, antisémites et antimusulmans en 2017 (Intérieur)

 

« Ces actes sont inacceptables et leurs auteurs doivent être rapidement identifiés et présentés à la justice », a commenté Hubert Chardonnet, l’adjoint rennais chargé de la sécurité, du culte et de la laïcité, rappelant que « c’est la première fois que de tels agissements se produisent à Rennes. J’apporte tout mon soutien aux Rennais qui fréquentent les trois lieux visés, ainsi qu’aux représentants du Conseil régional du culte musulman », a-t-il ajouté.

Quant à la préfète d’Ille-et-Vilaine, Michèle Kirry, elle a « condamné avec la plus grande fermeté les tags découverts ce matin sur trois lieux de culte islamique de Rennes », assurant que « les services de police mettront tout en œuvre pour identifier les auteurs de ces actes et assurer la sécurité de ces lieux de culte et des fidèles les fréquentant ».