Espagne: les travailleuses saisonnières marocaines subissent des représailles

Le Syndicat andalou des travailleurs (SAT) a déposé une plainte, dimanche, pour signaler les représailles dont souffrent les saisonnières après avoir dénoncé leurs conditions de travail.

Selon ElCorreo de Andalucia, le syndicat a alerté les autorités concernant le cas de quelque 400 femmes qui auraient été «retenues» afin de les renvoyer au Maroc, plusieurs jours avant la fin de l’échéance de leur contrat.

Le secrétaire général du Syndicat, Oscar Reina, a déclaré à l’agence Europa Press que les évènements ont commencé vendredi dernier et «une centaine de Marocaines saisonnières d’Almonte ont porté plainte pour dénoncer leurs conditions de travail».

Ces femmes vont de plus signaler que les conditions de travail pour lesquelles elles avaient signé au Maroc, donc avant leur départ, sont différentes de celles rencontrées en Espagne. Elles dorment dans des «conteneurs» ou dans des «logements sans climatisation ou avec des fuites quand il pleut», ajoute Oscar Reina.

Ces nouvelles plaintes vont s’ajouter à l’enquête entamée par la Guardia Civil pour abus sexuels et viols des travailleuses saisonnières.