Espagne: 62% des terroristes arrêtés en 2020 sont Marocains

304

Les détails dévoilés par le gouvernement font suite à une demande du parti d’extrême droite Vox. Ce dernier défend l’hypothèse selon laquelle des terroristes «s’infiltrent» parmi les migrants débarquant en Espagne.

Dans une réponse au parti d’extrême droite, Vox, le gouvernement de Pedro Sachez dévoile les profils des individus arrêtés pour terrorisme en 2020 sur le territoire ibérique. Vox s’intéressait particulièrement aux nationalités des terroristes que le gouvernement a fini par dévoiler dans cette lettre datée du 22 février et révélée récemment par l’agence Europa Press.

Ainsi, au cours de l’année dernière, 37 personnes ont été arrêtées pour terrorisme. Parmi elels, on compte 27 Marocains, six Espagnols, cinq Algériens, deux Syriens et un Égyptien, indique le gouvernement dans sa réponse, notant que quatre d’entre eux ne disposaient pas d’autorisations pour se trouver sur l’espace Schengen.

Le parti d’extrême droite de Santiago Abascal évoquait également dans sa question écrite les alertes du Centre national de renseignement (CNI) sur «l’utilisation possible par les djihadistes des flux d’immigration illégale pour accéder à notre pays», indique Europa Press.

 

Lire aussi: Lutte antiterroriste: le FBI et la CIA saluent un « partenariat avancé » avec la DGST

 

Dans ce sens, le gouvernement central souligne que «les services de renseignements et d’information de l’État maintiennent un dialogue permanent et une transmission constante d’informations».

Par ailleurs, l’exécutif espagnol explique dans cette lettre qu’«il ne peut répondre» à la question sur la «concentration géographique des opérations en question», étant donné «qu’elle comprend plusieurs facteurs qui seront déterminés au cours des enquêtes policières et judiciaires, d’une part et dans d’éventuelles enquêtes sociologiques, d’autre part».