Elections législatives françaises : Emmanuel Macron obtient la majorité absolue

36

Le camp présidentiel, constitué du mouvement « La République En marche » (LREM) et du parti centriste MoDem, a obtenu la majorité absolue à l’Assemblée nationale lors du deuxième tour des élections législatives en France qui s’est déroulé ce dimanche.

Selon les premières estimations, c’est le parti du président Emmanuel Macron qui arrive en tête. LREM et le Modem sont crédités de 395 à 425 sièges à l’Assemblée nationale. Viennent ensuite les députés de la droite Les Républicains UDI et divers droite, qui devraient totaliser entre 97 et 117 sièges.

A gauche, la parti socialiste, le Parti radical de gauche et les divers gauches seraient crédités de 29 à 34 sièges. La France insoumise, le parti de Jean-Luc Mélenchon, avec le parti communiste, devrait, quant à lui avoir de 12 à 17 députés. Enfin, le Front national devrait avoir entre 4 et 6 députés.

L’abstention au 2e tour a atteint 58 pc, dépassant le niveau déjà historique (51,29%) atteint au premier tour.

Seuls 35,33 pc des 47 millions d’inscrits avaient voté ce dimanche à 15H00 GMT, soit nettement moins qu’au premier tour du 11 juin (40,75%) et qu’au second tour du scrutin de 2012 (46,42%).

Elu face à des poids-lourds de la politique, Emmanuel Macron, le plus jeune président qu’ait connu la France a ainsi gagné son dernier pari en obtenant une majorité absolue à l’Assemblée nationale qui lui permettra de lancer ses réformes libérales-sociales, notamment la moralisation de la vie politique, la réforme du droit du travail et le renforcement de l’arsenal de lutte contre le terrorisme.

Au premier tour, le mouvement créé par Emmanuel Macron il y a tout juste un an, avait rassemblé 32,3 pc des voix, balayant les partis traditionnels de droite et de gauche qui structurent la vie politique française depuis des décennies.

Loin derrière, Les Républicains (droite) avaient obtenu 21,5%, la gauche radicale 13,7%, l’extrême droite 13,2% et le Parti socialiste 9,5%.

Avec MAP