Egypte: 77 militants islamistes présumés tués

134

L’armée égyptienne a annoncé dimanche que plus de 70 militants islamistes présumés ont été tués ces dernières semaines dans des opérations militaires dans le nord du Sinaï, où sévit une insurrection localement affiliée au groupe Etat islamique (EI).

Un communiqué publié sur la page officielle des forces armées précise que les opérations visant « des foyers terroristes » présumés et « des éléments takfiris » ont entraîné « la mort de 73 takfiris dans le nord du Sinaï » entre le 22 juillet et le 30 août.

Quatre autres « takfiris » ont été tués, ajoute le communiqué sans préciser le lieu de leur mort.

Le terme de « takfiri » est utilisé par les responsables des forces de sécurité égyptiennes pour désigner des militants islamistes extrémistes.

Au cours de ces affrontements, « trois officiers et quatre soldats ont été tués ou blessés », indique par ailleurs l’armée sans donner de précisions.

Insurrection islamiste

Les forces de sécurité égyptiennes luttent contre une insurrection islamiste qui s’est durcie dans le nord-est de la péninsule du Sinaï et qui est localement affiliée au groupe Etat islamique (EI).

En février 2018, les autorités ont lancé une opération d’envergure contre les militants islamistes, axée sur le nord du Sinaï.

Depuis, environ 930 militants islamistes présumés y ont été tués ainsi que des dizaines de membres du personnel de sécurité, selon les statistiques de l’armée.