Egypte: 3 terroristes tués et 224 personnes arrêtées dans une grande opération au Sinaï

Image d'archive: opération Sinaï 2018 C. AFP

Trois «  »takfiristes » on été abattus par l’armée égyptienne et 224 autres arrêtés dans le cadre de la grande opération baptisée « Sinaï 2018 » lancée le 9 février dernier, a annoncé, vendredi, le porte-parole de l’armée Tamer el-Refaï.
Au huitième jour de cette opération, Tamer el-Refaï a précisé que les forces de sécurité avaient détruit « 68 cibles, dont des repaires et des cachettes, ainsi que 10 fourgonnettes, 22 motos et 150 caches contenant des explosifs et des produits chimiques servant à confectionner des bombes artisanales ».
Cinq plantations de cannabis ont également été détruites, tandis que 2,5 tonnes de stupéfiants ont été saisis, a ajouté le porte-parole.
La Marine égyptienne continue de resserrer son emprise sur les régions côtières afin de prévenir toute infiltration de terroristes dans les zones concernées par l’opération. De son côté, l’aviation surveille de près les frontières méridionales et occidentales du pays, en coordination avec les gardes-frontières, pour couper les approvisionnements des groupes terroristes.
En novembre dernier, le président Abdel Fattah al-Sissi avait donné trois mois aux forces armées pour rétablir la sécurité après un sanglant attentat qui avait fait plus de 300 morts dans une mosquée d’Arich, chef-lieu du Nord-Sinaï.