Diapo. Puisque personne n’en veut, un photoreporter partage ses photos de Mossoul gratuitement sur internet

102
©Kainoa Little

Le photojournaliste Kainoa Little a couvert en avril 2017 le conflit à Mossoul. A son retour, il n’a trouvé aucun acheteur pour ses clichés, il les a donc mis en accès libre sur Internet.

Kainoa Little a suivi pendant plusieurs semaines les forces armées irakiennes, notamment la police fédérale. Il a ainsi pu immortaliser la fuite des civils en proie aux bombardements et aux attaques.

Kainoa Little

Mais à son retour aux États-Unis, aucun média ne voulait de ses photos. Lassé, il s’est décidé à les mettre à disposition des internautes sur Imgur, gratuitement. Encouragé par les internautes, le photographe a créé un compte Paypal, sur lequel on peut lui acheter les droits de certains clichés. Avec ce procédé, il n’y a plus d’intermédiaire. C’est peut-être un des moyens qui permettra de sauver le métier de photoreporter. Une profession en danger.