Destitution de Donald Trump: la parole est à la défense

Crédit: DR.

Les procureurs démocrates bouclent vendredi leur présentation du dossier d’accusation contre Donald Trump au quatrième jour d’un procès en destitution au Sénat où, malgré la portée historique des débats, pointe une certaine lassitude.

Après de longues heures à la barre, les sept élus de la Chambre des représentants reprendront la parole à la mi-journée pour dérouler leurs griefs contre le président des Etats-Unis, le troisième seulement à subir une telle épreuve.

Ils céderont la place samedi à la défense, qui disposera à son tour de 24 heures sur trois jours pour demander l’acquittement immédiat du locataire de la Maison Blanche. Compte-tenu de la majorité républicaine au Sénat (53 élus sur 100), ils est quasi certain de gagner son procès.

Les démocrates espèrent toutefois écorner son image, alors qu’il est en pleine campagne de réélection.

« Vous ne pouvez pas faire confiance à ce président pour qu’il fasse ce qui est bon pour ce pays », par contre il fait « ce qui est bon pour Donald Trump », a lancé le procureur en chef Adam Schiff dans une conclusion tard jeudi.

« Il doit être destitué car le bien et la vérité comptent. Sinon nous sommes perdus », a ajouté l’élu démocrate dans une envolée empreinte d’émotion.

Le leader des sénateurs démocrates Chuck Schumer a reconnu jeudi que ce discours « poignant » « s’adressait au bon sens des Américains ».