Désintox. Non,Yanela, la petite fille migrante n’a jamais été séparée de ses parents

185

Contrairement à ce qui a été relayé par les médias du monde entier, la petite Yanela Hernandez, devenue le symbole de la politique migratoire de Donald Trump, n’a jamais été séparée de sa maman.
La photo d’une petite fille pleurant à côté de sa mère, arrêtée à la frontière américaine, a fait le tour des médias du monde entier et a indigné plus d’un. Son visage, en larmes, s’affiche en une du célèbre « Time Magazine » face au président Donald Trump dans un photomontage interpellant les lecteurs sur polémique autour de la politique migratoire de Donald Trump.
Après quelques recherches effectuées par le Washington Post, il s’avère que la petite fille n’a jamais été séparée de sa mère, contrairement à ce qui a été rapporté par les médias. Selon le photographe de l’agence Getty John Moore, qui a pris le cliché, la photo a été prise au moment où les policiers étaient en train de fouiller la mère de la petite fille, âgée de 2 ans, avant qu’elles soient mises dans un camion pour partir vers un centre d’accueil.

On apprend également que la maman, Sandra Sanchez,  s’est enfuie du Honduras avec sa petite fille, Yanela, en 2013. Elle n’avait pas avisé son mari, qui a affirmé qu’il ne soutenait pas ce choix.
Il a appris cette semaine auprès des autorités américaines que sa femme et sa fille se trouvaient dans un centre à McAllen, au Texas. Une information confirmée par un attaché au Ministère des Affaires étrangères honduriennes, Nelly Jerez, au quotidien américain.
Donald Trump a profité de la situation pour fustiger la presse responsable selon lui, de manipulation de l’information.