Des Casques bleus de retour sur le plateau du Golan

137

Les Casques bleus ont patrouillé pour la première fois depuis 2014 sur un point stratégique à la lisière entre la Syrie et la partie du plateau du Golan occupée par Israël, après des discussions entre la Russie, Israël et le régime de Damas, a indiqué vendredi un porte-parole de l’ONU.
La patrouille de jeudi au niveau du point de passage de Qouneitra est la première depuis le retrait en 2014 de la force de l’ONU chargée de l’observation du désengagement entre forces israéliennes et syriennes (UNDOF) après que des insurgés d’Al-Qaïda ont envahi la zone.
Les forces du gouvernement syrien, soutenues par leur allié Moscou, ont reconquis ces dernières semaines les territoires près du plateau du Golan, repoussant les groupes rebelles d’une « zone de désescalade », fruit d’un accord entre la Jordanie, la Russie et les Etats-Unis.
La « patrouille au point de passage de Qouneitra fait partie des efforts en cours de l’UNDOF pour revenir progressivement sur la zone de séparation », a indiqué un porte-parole de l’ONU, Farhan Haq.
Les troupes syriennes et la police militaire russe ont aussi effectué « simultanément » des patrouilles dans la zone, selon Haq.
Après l’annonce par l’armée russe jeudi, prévoyant de déployer huit postes d’observation militaire sur le plateau du Golan, le porte-parole des Nations unies a précisé que toute présence de l’armée russe serait « séparée et distincte de celle de l’UNDOF ».