Décès du chef du service de renseignement militaire russe

16

 Le chef du Service de renseignement militaire russe (GRU), le Général Igor Korobov, est décédé à l’âge de 62 ans des suites d’une « longue et grave maladie ».
Le responsable, qui était l’une des principales cibles des sanctions américaines appliquées sur la Russie, avait pris les rênes du GRU en 2016 en succédant à Igor Sergoun. Lors d’une cérémonie marquant le centenaire du GRU organisée début novembre, le président russe, Vladimir poutine, a salué les capacités exceptionnelles d’Igor Koborov notamment dans le domaine des opérations spéciales.
Le début des accusations occidentales formulées contre le GRU avait coïncidé avec la prise de fonction d’Igor Koborov, notamment les soupçons d’ingérence russe dans l’élection du président américain, Donald Trump, et les soupçons d’empoisonnement de l’ex agent russe Serguey Skripal et de sa fille dans la ville de Salisbury en Grande Bretagne, en mars 2018.
Ces accusations, rejetées par Moscou, ont valu à l’ex directeur du GRU d’être placé sur la liste noire des sanctions américaines « en sa qualité de citoyen travaillant dans des organismes stratégiques de l’Etat russe ».