Daech menace Deschamps et le qualifie d’«ennemi d’Allah»

598

L’Etat Islamique, après avoir menacé Lionel Messi et l’organisation de la Coupe du monde 2018, s’en est pris au sélectionneur des Bleus.

Daech continue de proférer ses menaces. Et c’est au tour de Didier Deschamps d’en devenir la cible. Trois jours après Lionel Messi, mais aussi l’organisation générale de la Coupe du monde 2018 qui aura lieu en Russie l’été prochain (14 juin -15 juillet), le sélectionneur des Bleus s’est vu qualifier d’«ennemi d’Allah» sur un photomontage le montrant avec une tenue d’otage. Ces messages proviennent de Wafa Media Foundation, un canal habituel utilisé par l’Etat Islamique pour effectuer sa propagande. Ces contenus ont été dénoncés par SITE Intel group, observatoire de référence des contenus jihadistes.

Ces derniers jours, Lionel Messi était montré en habit de prisonnier derrière les barreaux, avec une larme de sang coulant sur son visage. Aucune réaction n’a été effectuée par le clan Messi suite à la diffusion de cette information et de ce cliché. Ces nouvelles intimidations interviennent au moment où l’Etat Islamique recule sur tous les fronts en Syrie avec la récente perte de la ville de Raqqa, dernier fief de l’organisation terroriste. Chaque semaine, Daech diffuse des photomontages et le monde du football a été «ciblé» à plusieurs reprises, avec notamment en toile de fond la Coupe du monde 2018.