Covid-19: l’OMS souligne l’urgence de fournir davantage de vaccins à COVAX

132

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a souligné, vendredi, l’urgence de donner davantage de vaccins anti-Covid-19 au dispositif de distribution international COVAX.

« Il est urgent de fournir davantage de vaccins pour pallier ou combler le vide causé par les ruptures d’approvisionnement et les retards de fabrication en Inde », a estimé lors d’un point de presse à Genève, le Dr Bruce Aylward, chargé du dossier COVAX à l’OMS.

Cet appel intervient au lendemain de l’annonce des États-Unis de donner 80 millions de doses de vaccin à des pays étrangers. Selon Washington, les trois quarts de ces sérums passeront par le dispositif COVAX.

Pour le Dr Aylward, les autres pays riches doivent suivre l’exemple américain et tenter ainsi de combler le déficit de 200 millions de doses destinées aux pays en développement.

À ce jour, le mécanisme COVAX a expédié plus de 80 millions de vaccins à 129 pays et territoires, selon l’OMS. Au total, plus de 1,58 milliard doses de vaccin ont été administrées dans le monde, selon un décompte établi mercredi par l’OMS.

Or, « la distribution inéquitable des vaccins signifie qu’à l’échelle mondiale, c’est permettre au virus de continuer à se propager, augmentant ainsi les chances d’apparition d’une variante qui rend les vaccins moins efficaces », a mis en garde Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS lors de la réunion des ministres de la Santé du G7 jeudi.

 

Lire aussi : Covid-19: voici les conditions pour voyager en France cet été

 

Pour l’agence onusienne, il sera très difficile d’atteindre le nouvel objectif d’immuniser au moins 30% de la population de chaque pays d’ici la fin de l’année si la plupart des doses ne sont livrées que dès septembre. A ce sujet, l’OMS redoute que seule une petite partie de ces doses sera disponible à court terme, en juin, juillet et août, alors qu’elles peuvent faire la différence pour ralentir le rythme des infections du nouveau coronavirus.

Dans plusieurs pays en développement, les livraisons de vaccins par le canal du mécanisme COVAX ont été pratiquement interrompues depuis mai, lorsque le « Serum Institute of India » a décidé de retenir les doses pour un usage interne en Inde.

Avec ces restrictions aux exportations, COVAX n’a pu acheminer qu’un peu plus de 70 millions de doses auprès des pays en développement. Au total, 150 millions de vaccins ont été promis par les États mais ces volumes ne devraient pas arriver avant août.

Au total, l’OMS fait état d’un déficit d’environ 200 millions de doses pour COVAX. « Le défi (désormais) consiste à faire en sorte que ces engagements soient respectés de manière à ce qu’en juin, juillet et août, les vaccins soient distribués aux gens », a fait valoir le Dr Aylward.

L’OMS estime qu’il faut 250 millions de doses à COVAX pour vacciner 10% de la population de chaque pays d’ici septembre.