Covid-19: la transmission au sein des crèches est très faible, selon une étude

402

Les études sur la transmission du nouveau coronavirus au sein des crèches s’enchaînent et attestent d’une faible transmission. Une récente étude menée en France, révèle des données édifiantes sur des crèches maintenues ouverture depuis le début de la pandémie.

L’enquête a été réalisée au niveau de deux crèches, adossées à des hôpitaux en Seine-Saint-Denis, maintenues ouvertes durant le confinement. Les résultats dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de Santé publique France, rapporte le quotidien Le Figaro.

Un questionnaire et des tests sérologiques ont été menés sur les participants, sauf pour les enfants qui n’ont pas été testés, indique le quotidien. De ce fait, cette étude «est un indice supplémentaire du rôle mineur joué par les tout-petits dans la circulation du virus Sars-Cov-2 dans une communauté», souligne le Dr Pauline Penot, premier auteur de l’article et spécialiste de prévention à l’hôpital intercommunal de Montreuil.

 

Lire aussi: Vidéo. Casablanca: colère et incompréhension autour des crèches toujours fermées

 

Les résultats démontrent également que «la transmission du virus s’est faite sur le lieu de travail, dans des salles de repos souvent de petite taille et mal aérées» et «c’est entre adultes, pendant les temps de pause, lorsqu’ils retirent leur masque pour souffler, que le risque de contamination est le plus important».

Pour le Pr Caroline Quach-Thanh, pédiatre et infectiologue à l’hôpital Sainte-Justine au Canada affirme que cette contagiosité limitée est due à «la capacité pulmonaire réduite des enfants», et «leur tendance à être asymptomatiques». De plus, «plusieurs études épidémiologiques indiquent que la transmission du coronavirus par les enfants de moins de dix ans est limitée, même si elle existe», conclut-elle.