Covid-19: décès du secrétaire général du gouvernement guinéen

342
Sékou Kourouma. Crédit: DR.

Le secrétaire général du gouvernement guinéen, un proche du président Alpha Condé, est décédé après avoir contracté la maladie du Covid-19 qui a tué « plusieurs hauts cadres de l’Etat » en Guinée, a annoncé dimanche le gouvernement guinéen dans un communiqué.

Le ministre secrétaire général du gouvernement Sékou Kourouma, un membre fondateur du parti présidentiel, est décédé samedi à Conakry, a précisé dimanche la présidence guinéenne dans un communiqué distinct, qui ne précise pas l’âge du défunt.

« Plusieurs hauts cadres de l’Etat (sont décédés) des suites de complications liées au Covid-19 », a indiqué le gouvernement dans son communiqué.

Avant M. Kourouma, au moins deux autres responsables sont décédés du Covid-19, selon le gouvernement, citant le président de la Commission électorale Salif Kébé et le commissaire Victor Traoré, un ancien directeur d’Interpol en Guinée.

La Guinée a officiellement déclaré 518 cas de coronavirus. Cinq personnes sont décédées des suites de la maladie, a-t-on appris dimanche auprès de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire, l’organe officiel de gestion de l’épidémie.

 

Lire aussi: Diapo. Central Park, plus que jamais havre de paix face à la pandémie

 

Pauvre malgré d’importantes ressources naturelles, elle fait partie de ces pays où l’état du système sanitaire suscite l’inquiétude face à la pandémie.

Le pays avait été sévèrement éprouvé par la fièvre hémorragique due au virus Ebola, qui y avait tué 2.500 personnes entre fin 2013 et 2016.

Le président guinéen Alpha Condé a décidé d’imposer le port du masque à partir du 18 avril pour faire face à la progression de l’épidémie.

Cette mesure s’ajoute à d’autres déjà prises, comme l’instauration d’un couvre-feu nocturne, la fermeture des écoles, des frontières et des lieux de culte ainsi que les restrictions sur les rassemblements.