Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

303
Crédit: AFP.

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

 

– L’OMS à Wuhan: hôpital et expo –

 

Premier hôpital à avoir accueilli des malades du Covid et exposition de propagande: les experts de l’OMS en Chine ont enchaîné samedi les visites à Wuhan, au deuxième jour de leur enquête de terrain sur l’origine du coronavirus.

Cette visite de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est ultra-sensible politiquement pour Pékin, accusé d’avoir tardé à réagir face aux premiers cas de Covid signalés fin 2019 dans l’immense métropole du centre de la Chine.

 

– Fermeture des frontières allemandes –

 

L’Allemagne interdit à partir de ce samedi les entrées sur son territoire par voie terrestre, maritime et aérienne de personnes venant de cinq pays fortement touchés par les différents variants du Covid-19.

 

Lire aussi: AstraZeneca piqué au vif par les retards et bisbilles autour de son vaccin anti-Covid

 

Cette décision, valable jusqu’au 17 février dans un premier temps, concerne le Royaume-Uni, l’Irlande, le Brésil, le Portugal et l’Afrique du Sud.

 

– Nouvelles restrictions en France –

La France va fermer à partir de dimanche ses frontières aux pays extérieurs à l’Union européenne, « sauf motif impérieux », afin d’essayer de freiner la propagation de l’épidémie.

Le gouvernement a également décidé de fermer dès ce dimanche les centres commerciaux non-alimentaires de plus de 20.000 m2 et de renforcer les jauges de fréquentation dans toutes les grandes surfaces.

 

– Semi-confinement allégé à Oslo –

 

Le gouvernement norvégien a annoncé samedi la levée de plusieurs mesures de semi-confinement à Oslo et sa région, prises le weekend dernier après la détection de cas du variant britannique du coronavirus dans une localité proche de la capitale.

 

– L’UE instaure un contrôle des exportations des vaccins –

 

Critiquée pour la lenteur des vaccinations, l’UE impose à partir de samedi des garde-fous aux exportations de vaccins anti-Covid pour garder le contrôle des doses qui lui sont destinées, un dispositif dénoncé par l’OMS.

Elle a toutefois renoncé à y inclure l’Irlande du Nord, après les critiques britanniques lui reprochant de compromettre les accords passés dans le cadre du Brexit.

 

– La Saint-Valentin à New York –

Les restaurants new-yorkais, qui ne pouvaient plus servir de clients en intérieur depuis mi-décembre, devraient pouvoir rouvrir pour la Saint-Valentin, le 14 février, grâce au recul de la pandémie, a annoncé vendredi le gouverneur Andrew Cuomo.

 

Lire aussi: La pandémie a fait grimper la dette publique mondiale (FMI)

 

Les nouveaux cas de Covid et les hospitalisations sont en baisse depuis deux semaines aux Etats-Unis, même si le nombre total de cas positifs quotidiens est encore plus important qu’à l’été.

 

– Vaccin chinois pour le Pérou –

 

Un premier lot d’un million de doses du vaccin du laboratoire chinois Sinopharm contre le Covid-19 arrivera à Lima le 9 février, et permettra d’immuniser 500.000 personnes, a annoncé le gouvernement péruvien. Ce lot fait partie d’un achat total de 38 millions de doses, dont le reste devrait arriver avant le second semestre.

 

– Plus de 2,2 millions de morts –

 

La pandémie a fait plus de 2,2 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles, samedi à 11H00 GMT. Plus de 102 millions de cas d’infection ont été diagnostiqués.

Les Etats-Unis sont le pays comptant le plus de morts (436.810), suivis du Brésil (222.666), du Mexique (156.579), de l’Inde (154.147) et du Royaume-Uni (104.371).

Le nombre de victimes à l’échelle mondiale est globalement sous-évalué. Il se fonde sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé.