Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

393
DR.

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

 

– UE: premières vaccinations début 2021 ? –

 

La Commission européenne a approuvé mercredi un contrat pour acheter jusqu’à 300 millions de doses d’un vaccin développé par l’Américain Pfizer et l’Allemand BioNTtech.

Les deux laboratoires ont annoncé que leur vaccin était « efficace à 90% » contre les infections au Covid-19, soulevant un immense espoir face à la pandémie.

Les premières vaccinations dans l’Union européenne pourraient avoir lieu « au premier trimestre 2021 », dans un scénario « optimiste », a affirmé mercredi la directrice de l’agence européenne en charge des épidémies.

 

Lire aussi: Coronavirus: record de contaminations quotidiennes en Algérie

 

Les Américains qui ont précommandé 100 millions de doses, affirment que les vaccinations pourraient commencer avant la fin de l’année.

 

– La Russie vante son vaccin –

 

Le vaccin russe contre le Covid-19 est efficace à « 92% », ont assuré mercredi ses créateurs.

« L’analyse statistique de 20 cas confirmés de nouveau coronavirus, cas répartis entre personnes vaccinées et celles ayant reçu le placebo, indique un taux d’efficacité de 92% pour le vaccin Spoutnik-V après une second dose », selon un communiqué du Fonds souverain russe (RDIF) et de l’Institut de recherche Gamaleïace.

 

– Confinement partiel en Hongrie –

 

La Hongrie impose depuis mercredi un confinement partiel censé durer au minimum 30 jours: les rassemblements sont désormais interdits, les restaurants fermés, les événements culturels et de loisirs annulés et le couvre-feu étendu de 20H00 à 05H00.

 

– Premier cas au Vanuatu

 

Le Vanuatu a enregistré son premier cas de coronavirus, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires. Un homme de 23 ans, récemment de retour des Etats-Unis, a été testé positif mardi au Covid-19 alors qu’il se trouvait en quarantaine dans cet archipel du Pacifique.

 

– Plus de 1,2 million de morts –

 

La pandémie a fait au moins 1.275.113 morts dans le monde, selon un bilan de l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 11h00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 239.695 décès pour 10.258.090 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.

 

Lire aussi: Coronavirus au Maroc: 5214 nouveaux cas, 1898 à Casablanca ce 10 novembre

 

La première puissance économique mondiale a par ailleurs enregistré mardi un nouveau record de 201.961 cas en 24H.

Après les Etats-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil (162.829 morts), l’Inde (127.571 morts), le Mexique (95.842 morts) et le Royaume-Uni (49.770 morts).

 

– Noël à la maison pour les étudiants anglais –

 

A la fin du confinement début décembre, les étudiants universitaires en Angleterre vont être autorisés pendant quelques jours (du 3 au 9), à rentrer chez eux afin de pouvoir fêter Noël en famille.

Pour réduire le risque de transmission lié à ces déplacements, des tests de dépistage seront proposés à « autant d’étudiants que possible », indique le gouvernement britannique.

 

– La Havane rouvre son ciel –

 

L’aéroport international de La Havane, dernier des six aéroports internationaux de Cuba encore fermé en raison de la pandémie, reprendra dimanche les vols commerciaux, annoncent les autorités cubaines.

Le protocole sanitaire prévoit que chaque voyageur, dont la température sera vérifiée à l’aéroport, devra réaliser un test PCR à l’arrivée à Cuba puis limiter ses déplacements jusqu’aux résultats du test, généralement 24 heures plus tard. Cinq jours plus tard, il devra passer un autre test PCR.

 

– Corridor aérien entre Hong Kong et Singapour –

 

Hong Kong et Singapour ont annoncé mercredi le lancement le 22 novembre d’un corridor qui permettra à leurs résidents de voyager entre les deux villes sans avoir à effectuer de quarantaine.

Chaque jour, un quota de 200 ressortissants de chacun de ces deux territoires sera autorisé à effectuer ce trajet et seules les personnes ayant séjourné à Hong Kong ou Singapour au moins deux semaines et présentant un test négatif au Covid-19 pourront embarquer.