Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

422
Crédit: AFP.

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19.

Après trois mois d’isolement à l’intérieur de leurs frontières nationales, les Européens retrouvent lundi la possibilité de voyager plus facilement d’un pays à l’autre en raison du recul de la pandémie.

L’Italie, la Croatie, et la Pologne ont déjà rouvert leurs frontières sans restrictions la semaine dernière. Lundi, la France, la Belgique et la Grèce ont à leur tour rétabli la libre circulation avec tous les pays du continent.

 

Lire aussi: France: Macron accélère le déconfinement et promet de « tirer les leçons » du Covid-19

 

Paris, ville la plus visitée d’Europe, retrouve peu à peu son visage normal. Les cafés et restaurants ont été autorisés à rouvrir leurs salles, après leurs terrasses début juin. Les touristes peuvent de nouveau visiter l’emblématique Tour Eiffel à condition de monter par les escaliers.

 » Retour à la normale »

En France, où le coronavirus a fait près de 30.000 morts, le ministre de la Santé Olivier Véran a estimé lundi que « le gros de l’épidémie (était) derrière nous ». Crèches, écoles et collèges reprendront à plein temps à partir du 22 juin.

Tous les commerces sont autorisés à rouvrir en Angleterre lundi dans une nouvelle étape du déconfinement au Royaume-Uni.

 

Lire aussi: Déconfinement: tout savoir sur la réouverture des cafés et restaurants au Maroc

 

Seuls les magasins jugés « essentiels » comme les commerces alimentaires et les pharmacies sont restés ouverts pendant le confinement, décrété fin mars pour lutter contre la pandémie.

Plus de 430.000 morts

La pandémie a fait au moins 433.493 morts dans le monde depuis que la Chine a fait officiellement état de l’apparition de la maladie en décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 11H00 GMT.

Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché avec 115.732 décès.

Suivent le Brésil avec 43.332 morts, le Royaume-Uni (41.698 morts), l’Italie (34.345 morts) et la France (29.407 morts).

Crainte d’un rebond en Chine

La Chine a connu au cours du week-end une résurgence du nombre de cas de contaminations, centrée autour du marché géant de Xinfadi, dans le sud de Pékin jusqu’ici relativement épargnée par l’épidémie.

Depuis vendredi, la capitale compte 75 nouveaux cas de contamination et plusieurs villes du pays conseillent à leurs habitants d’éviter de s’y rendre.

 

Lire aussi: Coronavirus: 57 nouveaux cas en Chine, le foyer épidémique grossit à Pékin

 

La ville de Pékin a décidé lundi de refermer les sites sportifs et culturels.

L’Inde et le Pakistan dans de mauvaises postures

En Inde, selon les médias, de nombreux malades décèdent après avoir été refusés par les hôpitaux, faute de lits. Un millier de nouveaux cas de contamination sont enregistrés chaque jour à New Delhi et les autorités ont annoncé le reconfinement de la grande ville de Chennai à partir de vendredi.

Dans le pays, qui a enregistré près de 9.000 morts, les corps s’entassent dans les morgues car le personnel des cimetières et des crématoriums n’arrive pas à suivre le rythme des décès.

Au Pakistan, le gouvernement a prévenu que le nombre de cas de coronavirus pourrait doubler d’ici fin juin et dépasser le million fin juillet.

Retour des touristes ailleurs

Les premiers touristes Allemands autorisés à profiter du soleil de l’archipel des Baléares sont arrivés lundi dans le cadre d’un projet pilote, une semaine avant la réouverture des frontières de l’Espagne le 21 juin.

 

Lire aussi: En crise, le tourisme marocain espère séduire ses nationaux

 

Après un contrôle de température à leur arrivée, ils feront l’objet d’un suivi téléphonique de la part des autorités pour vérifier l’éventuelle apparition de symptômes du Covid-19.