Coronavirus: l’Europe reste « dans l’oeil du cyclone », selon l’OMS

L’Europe reste « dans l’oeil de cyclone » face à l’épidémie de nouveau coronavirus, a déclaré jeudi le directeur de la branche Europe de l’Organisation mondiale de la Santé, en dépit de « signes encourageants » observés dans certains pays.

Bien que « ces dernières semaines, des signes encourageants aient été observés en termes de chiffres (…) en Espagne, en Italie, en Allemagne, en France et en Suisse », a noté Hans Kluge, « au cours des dix derniers jours, le nombre de cas signalés en Europe a presque doublé pour atteindre près d’un million », a-t-il tempéré lors d’une conférence de presse diffusée en ligne depuis Copenhague.

Aussi, poursuit-il, « les faibles signaux positifs observés dans certains pays sont atténués par des chiffres constants ou accrus dans d’autres, dont le Royaume-Uni, la Turquie, l’Ukraine, la Biélorussie et la Fédération de Russie ».

Et d’ajouter: « environ 50% (du nombre de cas liés) au Covid-19 » se trouve actuellement en Europe.

Au total, plus de deux millions de cas du nouveau coronavirus ont été officiellement déclarés dans le monde.

 

 

Lire aussi: L’OMS craint « une résurgence mortelle » de la pandémie en cas de déconfinement hâtif

 

 

Parmi eux, plus de 131.000 décès, selon un comptage réalisé par l’AFP mercredi à 19H00 GMT à partir de sources officielles.

L’Europe reste le continent le plus touché mais c’est aux Etats-Unis que la pandémie progresse actuellement le plus rapidement, avec 28.326 décès pour plus de 637.000 cas.

L’OMS Europe a ainsi exhorté les pays à « ne pas baisser la garde » et à s’assurer que le virus est sous contrôle avant la levée des restrictions.

« Le ciel orageux de cette pandémie pèse toujours lourdement sur la région (…), les prochaines semaines seront cruciales pour l’Europe », a prévenu M. Kluge.

La branche Europe de l’OMS, qui s’étend de l’Atlantique au Pacifique, comprend 53 pays aussi hétéroclites que la Russie et Andorre, compte plus de 687.000 cas officiels et 52.824 morts liées au virus, selon les chiffres de l’organisation.