Coronavirus: deux nouvelles villes chinoises en confinement

191

Deux villes de l’est de la Chine ont imposé des restrictions aux mouvements à leurs habitants pour limiter la propagation du coronavirus.

La municipalité de Taizhou et trois districts de Hangzhou (à environ 150 kilomètres au sud-est de Shanghai), n’autorisent plus qu’une personne par foyer à sortir une fois tous les deux jours pour faire leurs courses.

Taizhou a également annoncé suspendre 95 connexions ferroviaires à destination de la ville à partir de mardi.

Selon un communiqué de la la municipalité, les propriétaires d’appartement ne pourront dorénavant plus louer leur bien à des personnes venant « de zones gravement affectées par l’épidémie comme la province du Hubei », épicentre de l’épidémie, sauf si elles ne s’y sont pas rendues récemment.

Tous les complexes d’habitation sont appelés à maintenir ouverte qu’une seule voie d’accès piétonne, et chaque personne devra y présenter une pièce d’identité à chaque entrée ou sortie.

Dans les districts concernés à Hangzhou, siège du géant chinois du e-commerce Alibaba et capitale de la province du Zhejiang, des mesures complémentaires comprennent le port du masque obligatoire, ainsi que des contrôles d’identité et de température.

Le Zhejiang compte jusqu’à présent 829 cas confirmés de personnes infectées par le coronavirus. Il s’agit du nombre le plus élevé en dehors de la province du Hubei, épicentre de l’épidémie qui a déjà tué 425 morts en Chine continentale.