Coronavirus: 8,3 millions de personnes menacées de pauvreté dans le monde arabe

DR.

Environ 8,3 millions de personnes risquent de plonger dans la pauvreté en raison des conséquences économiques de la pandémie de Covid-19, a affirmé mercredi la Commission économique et sociale des Nations unies pour l’Asie occidentale (CESAO).

A ce chiffre, s’ajoutent deux millions de personnes qui souffriront de malnutrition, a estimé la CESAO, publiant un rapport sur l’impact du nouveau coronavirus.

« Les conséquences de cette crise seront particulièrement graves pour les groupes vulnérables (de la population), en particulier les femmes et les jeunes adultes, ainsi que ceux travaillant dans le secteur informel qui ne bénéficient ni de protection sociale ni d’assurance-chômage », a déploré Rola Dashti, secrétaire exécutive de la CESAO.

L’importante contraction économique, sur fond d’une chute des cours mondiaux de pétrole, et la « forte dépendance » des pays de la région aux importations alimentaires font partie des raisons de cet appauvrissement, selon l’organisation.

 

Lire aussi: Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde à 13h

 

« Avec cette nouvelle estimation, un total de 101,4 millions de personnes sont considérées comme pauvres et 52 millions sont malnutries » dans le monde arabe, selon l’agence de l’ONU.

« Les gouvernements arabes doivent assurer une réponse d’urgence pour protéger leur population contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire », a exhorté Mme Dashti, appelant à une action « régionale » coordonnée.

En mars, la CESAO avait estimé à plus de 1,7 million le nombre d’emplois risquant d’être supprimés dans le monde arabe en 2020 en raison du nouveau coronavirus.

Le taux de chômage devrait ainsi augmenter de 1,2 point de pourcentage en 2020, selon l’organisation.

Quant au produit intérieur brut (PIB) cumulé des Etats arabes, il devrait diminuer d’au moins 42 milliards de dollars en 2020, soit 38,4 milliards d’euros.