Cisjordanie: Londres affiche son refus de certaines dispositions du plan Trump

832

 Londres a mis en garde Israël vendredi contre toute annexion de parties de la Cisjordanie, comme le prévoit le plan de Donald Trump pour le Proche-Orient, qui avait été accueilli de manière prudemment positive par les autorités britanniques.

« Le Royaume-Uni est préoccupée par les informations faisant état de possibles décisions conduisant à l’annexion de certaines parties de la Cisjordanie par Israël », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab dans un communiqué.

« Toute décision unilatérale serait dommageable aux efforts renouvelés en vue de relancer les négociations de paix, et contraire à la loi internationale », a-t-il ajouté.

Après la présentation du plan américain par Donald Trump à Washington mardi, Dominic Raab l’avait qualifié de « proposition sérieuse » ayant nécessité « beaucoup de temps et d’efforts ».

Lire aussi: A Casablanca, des manifestation contre le "deal du siècle"

Son secrétaire d’Etat Andrew Morrison avait ensuite précisé que Londres « saluait » l’existence de ce plan, en ajoutant: « Cela ne veut pas dire que nous soutenons son contenu ».

Le projet prévoit, entre autres points sensibles, l’annexion par Israël des colonies qu’il a implantées en Cisjordanie occupée, en particulier dans la vallée du Jourdain, qui doit devenir la frontière orientale d’Israël.

Qualifiées de « vitales » par M. Netanyahu, ces zones peuvent être annexées « sans attendre », avait aussitôt estimé l’ambassadeur des Etats-Unis David Friedman.