Canicule au Japon: 80 morts et 35.000 personnes à l'hôpital

478
Image d'illustration. Des japonais se protegent du soleil. c. AFP 12/07/2013

La vague de chaleur humide qui s’est abattue sur le Japon a tué 80 personnes et conduit environ 35.000 autres à l’hôpital en trois semaines, selon les données officielles publiées mardi. 
La semaine passée, où les températures ont largement excédé 35 degrés à l’ombre, a été la plus meurtrière, avec 65 victimes, précise l’Agence de gestion des incendies et désastres.
Avec des températures oscillant entre 35 et près de 40°C à l’ombre et une hygrométrie de plus de 80%, plusieurs villes japonaises affichent une combinaison mortelle qui affaiblit les défenses naturelles.
« Nous observons des chaleurs sans précédent dans plusieurs régions », a expliqué un responsable de l’Agence de météorologie, Motoaki Takekawa, lors d’une conférence de presse lundi soir. Cette vague de chaleur « est fatale et nous estimons que c’est une catastrophe naturelle », a-t-il ajouté.
La majorité des décès concernent les personnes âgées, mais des enfants figurent aussi parmi les victimes, dont un garçon de six ans qui a succombé à un coup de chaleur après des activités à l’extérieur et alors que la salle de classe n’était pas climatisée.
A cet égard, le gouvernement japonais a décidé de subventionner l’installation de climatiseurs dans les écoles, collèges et lycées à partir de l’été prochain.
Par ailleurs, les records de températures atteints cette année ravivent les inquiétudes pour les jeux Olympiques de 2020 qui auront lieu à Tokyo en plein cœur de l’été, du 24 juillet au 9 août.