Canal de Suez: le plus dur reste à faire pour dégager le navire (société de sauvetage)

Crédit: AFP.

Le directeur exécutif de Royal Boskalis, maison-mère de la société néerlandaise mandatée pour aider à dégager le porte-conteneurs qui obstrue le canal de Suez, a prévenu lundi que le plus dur restait à faire pour débloquer le navire.

« La bonne nouvelle est que la poupe est dégagée, mais c’est ce qui était selon nous la partie la plus simple. Le défi reste la partie avant », a déclaré Peter Berdowski à la radio publique néerlandaise.

Le porte-conteneurs Ever Given, qui obstrue le canal de Suez et pénalise le trafic maritime mondial depuis près d’une semaine, se trouve lundi à 80% dans la « bonne direction » selon l’Autorité du canal de Suez (SCA), mais les opérations se poursuivent pour le renflouer totalement.

La partie avant du porte-conteneurs est toujours « complètement bloquée », a déclaré le directeur exécutif de Boskalis, maison-mère de la compagnie néerlandaise Smit Salvage.

 

Lire aussi: Le porte-conteneurs Ever Given remis à 80% dans la « bonne direction »

 

« Il ne faut pas crier victoire trop tôt. Le fait qu’il ait été tourné, c’est en fait la partie la plus facile », a poursuivi M. Berdowski, ajoutant que renflouer totalement ce navire de plus de 220.000 tonnes et d’une longueur équivalente à quatre terrains de football restait toujours un « défi ».

« Ce n’est pas du gâteau », a-t-il lâché.

L’Ever Given s’est coincé mardi en diagonale du Canal de Suez, bloquant complètement cette voie d’eau large d’environ 300 mètres parmi les plus fréquentées au monde.