Brésil: le parquet requiert la semi-liberté pour Lula

51
DR.

Le parquet anticorruption brésilien a requis vendredi que l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva bénéficie d’un régime de semi-liberté pour purger la fin de sa peine.

Lula est incarcéré depuis avril 2010 à Parana (sud), condamné à 8 ans et 10 mois de prison pour corruption.

Ayant purgé un sixième de sa peine, l’ancien chef de l’Etat a le droit depuis lundi d’obtenir un régime de semi-liberté ou d’assignation à domicile, ce qu’il a refusé.

Les procureurs de l’opération « Lava Jato » (« lavage express », le scandale Petrobras) ont estimé que Lula remplissait les critères d’un « régime plus souple », ayant purgé une partie de sa peine et s’étant bien comporté en prison.

« Lula doit recouvrer complètement la liberté parce qu’il n’a commis aucun délit et a été condamné à l’issue d’un procès illégitime et entaché d’irrégularités flagrantes », a affirmé son avocat, Cristiano Zanin. Il doit cependant présenter le dossier du parquet à Lula pour qu’il prenne une décision.

Lula a été condamné pour avoir reçu un appartement triplex dans une station balnéaire de la région de Sao Paulo en échange de marchés publics dans le BTP durant son mandat. Il a toujours clamé son innocence, et dénoncé un complot pour l’empêcher d’être candidat à la présidentielle 2018.