Brésil: la justice ordonne le gel des actifs de l'ex-président Lula et de son institut

Un tribunal de Sao Paulo a ordonné le gel des actifs de l’ex-président, Luis Inacio Lula da Silva, de l’Institut Lula et de la société LILS lui appartenant, pour garantir le paiement d’une dette d’environ 30 millions de réais (8,8 millions de dollars) due à l’État.
Les avocats de l’ex-président ont affirmé que les enquêteurs de Lava Jato, un scandale retentissant ayant fait perdre plus de deux milliards de dollars à la compagnie brésilienne Petrobras, cherchent à retirer à l’ancien président « toute possibilité de défense en le privant de ses biens et ressources pour garantir le remboursement d’arriérés d’impôts qui sont encore en discussion dans la sphère administrative ».
Selon l’avocat de Lula, Cristiano Zanin Martins, « l’ancien président ne possède pas les sommes indiquées dans le document et la décision du blocus a été contestée en appel ».
« Ni l’Institut, ni Lula, ni Paulo Okamotto (président de l’Institut) n’ont 30 millions de réais », a affirmé M. Zanin dans un communiqué.
L’ex-président Lula (2003-2010) a commencé samedi à purger une peine de prison de 12 ans et un mois de prison pour corruption passive et blanchiment d’argent, au siège de la police fédérale de Curitiba (sud).