Biden convoque un sommet sur le climat pour les 22 et 23 avril

242

Le président américain Joe Biden a convoqué un Sommet de haut niveau sur le climat, sous format virtuel, les 22 et 23 avril avec l’objectif de consolider les efforts de lutte contre le réchauffement climatique.

« Le Sommet des dirigeants sur le climat soulignera l’urgence – et les avantages économiques – d’une action renforcée en faveur du climat. Il constituera une étape clé sur la voie de la conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP26) qui se tiendra en novembre à Glasgow », a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué.

Selon ses organisateurs, l’objectif principal du Sommet et de la COP26 sera de « catalyser » les efforts visant à contenir le réchauffement climatique en dessous de 1,5°C.

« Le Sommet mettra également en évidence des exemples de la manière dont une ambition climatique accrue permettra de créer des emplois bien rémunérés, de faire progresser les technologies innovantes et d’aider les pays vulnérables à s’adapter aux impacts climatiques », a souligné le communiqué.

A l’occasion de ce Sommet, qui coïncide avec la célébration de la Journée de la Terre, les Etats-Unis comptent annoncer leurs Contributions déterminées au niveau national (CDN) dans le cadre de l’Accord de Paris sur le Climat.

Washington a invité à cet évènement les dirigeants du Forum des économies majeures sur l’énergie et le climat, qui comprend les 17 pays responsables d’environ 80 % des émissions et du PIB mondiaux, ainsi que les dirigeants d’autres pays qui « font preuve d’un leadership climatique fort, sont particulièrement vulnérables aux impacts climatiques ou qui tracent des voies innovantes vers une économie à taux zéro ».

Dès son arrivée à la Maison Blanche, Joe Biden a acté le retour des Etats-Unis à l’Accord de Paris, après le retrait par l’administration de son prédécesseur, Donald Trump.

Le retour de la plus grande économie du monde et deuxième plus grand émetteur de dioxyde de carbone, est devenu effectif le 19 février. Presque tous les pays sont désormais parties à l’accord signé en 2015.