Attaques dans le sud de la France: le gendarme qui s’est livré à la place des otages est décédé

1219
Crédit: DR.

Le lieutenant-colonel Beltrame, 45 ans, s’était proposé comme otage auprès du jihadiste franco-marocain Radouane Lakdim, auteur des attaques dans le sud de la France. Il est mort de ses blessures samedi.
Le président français Emmanuel Macron a rendu hommage au gendarme Arnaud Beltrame, décédé samedi matin, en déclarant que l’officier était « tombé en héros » lors des attaques dans le sud de la France et méritait « respect et admiration de la nation tout entière ».
Le lieutenant-colonel Beltrame, 45 ans, s’était proposé comme otage auprès du jihadiste auteur des attaques de Trèbes et de Carcassonne. Il a fait « preuve d’un courage et d’une abnégation exceptionnels », a ajouté Macron dans un communiqué.
« Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame est mort au service de la nation, à laquelle il avait déjà tant apporté. En donnant sa vie pour mettre un terme à l’équipée meurtrière d’un terroriste djihadiste, il est tombé en héros », a-t-il conclu.
Son décès a porté à quatre morts et 15 blessés le bilan des trois attaques commises successivement par Radouane Lakdim, un homme de 25 ans né au Maroc, et revendiquées par le groupe Etat islamique.