Attaque au Mali: dix Casques bleus tués et 25 autres blessés

8

L’attaque la plus meurtrière de jihadistes contre l’ONU au Mali a coûté dimanche la vie à dix Casques bleus tchadiens, au moment où Paris annonce la reprise des opérations de la force du G5 Sahel.

Dix Casques bleus tchadiens ont été tués et au moins 25 autres ont été blessés, a annoncé le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres, dans un communiqué. Un précédent bilan faisait état de huit casques bleus tués.

A l’aube, les Casques bleus du contingent tchadien stationnés à Aguelhok, dans le nord-est du pays, à 200 km de la frontière algérienne, ont « repoussé une attaque complexe lancée par des assaillants arrivés à bord de nombreux véhicules armés », a expliqué la mission de l’ONU au Mali (Minusma).

S’ils ont essuyé de lourdes pertes, les Casques bleus ont réussi à « neutraliser nombres d’ennemis » et à « poursuivre les assaillants dans leur déroute ».