Arabie saoudite: un commandant de la police tué dans une région chiite

(Archives, DR)

Un haut responsable de la police a été tué par l’explosion d’un engin artisanal dans une localité chiite de l’est de l’Arabie saoudite où les violences se sont intensifiées ces dernières semaines, a annoncé lundi le ministère de l’Intérieur.

Le commandant Tariq al-Alaqi est décédé et deux autres policiers ont été blessés dans l’explosion dimanche soir à Awamiya, a précisé le ministère.

Ils patrouillaient dans le secteur d’Almosara où des troubles sont régulièrement signalés autour d’un projet de développement dans un vieux quartier.

Alaqi est la quatrième personne à être tuée dans des violences depuis mai.

Le ministère de l’Intérieur assure que des criminels impliqués dans le trafic de drogue sont impliqués dans ces incidents.

Le mois dernier, des hommes armés ont tué deux civils et un policier a trouvé la mort dans une attaque au lance-grenade dans la même zone.

La plupart des chiites, minoritaires dans le royaume saoudien, vivent dans la Province Orientale, riche en pétrole, où ils disent être victimes de discriminations.

L’épicentre des violences se situe à Awamiya d’où est originaire le dignitaire chiite Nimr al-Nimr, exécuté en janvier 2016 pour « terrorisme ». Ce dernier était une figure d’un mouvement de contestation du régime saoudien sunnite qui a éclaté en 2011 dans la foulée du Printemps arabe.